Portrait de Nicolas Teissier

Portait de Nicolas Teissier, où comment de stagiaire chez SII, on devient chargé d’affaires…

Quand il est entré chez SII à Aix en Provence, Nicolas Teissier n'avait que 23 ans et il était stagiaire ! Originaire d'Alès dans le Gard, il a fait une école d'ingénieurs à Marseille, l'ISMEA, l'Institut supérieur de microélectronique appliquée.

« A la fin de mes études, j'ai cherché un stage de 6 mois et je suis arrivé chez SII. Pendant ces six mois j'ai travaillé pour Eurocopter et sur un projet destiné au CEA de Cadarache. A la fin, ils m'ont proposé un poste d'ingénieur de développement au sein de SII. Cela fera 15 ans en octobre prochain ! »

Les premières années, Nicolas Teissier travaille sur différents projets au forfait avec du challenge et des objectifs à tenir et pour différents clients de la région comme le CEA de Cadarache, le CETE méditerranée, la CCI de Bastia, ...

LE TEMPS DES RESPONSABILITES ....

« Au bout de 5 ans, je suis parti en mission d'assistance technique dans un groupe américain basé à Vitrolles, Honeywell. Là, j'ai pas mal évolué, de simple ingénieur d'études, je suis passé technical leader, chef de projet. J'ai pris des responsabilités et j'ai fait beaucoup de déplacements en Europe pour superviser le déploiement de la solution que nous avions mis en œuvre. »

Après 6 ans chez Honeywell, Nicolas retourne à l'agence d'Aix en Provence pour travailler sur un grand projet de Gestion d'activité Portuaire. Il manage alors une équipe de 6 à 7 personnes en charge du développement « C'était un projet très tendu avec beaucoup de challenges. Ensuite, je suis parti à Marseille auprès d'un opérateur maritime où je suis depuis 3 ans. »

Dans la grande tour de la CMA CGM, le 3ᵉ armateur mondial de transport maritime en conteneurs et le premier français. SII, dans le cadre de son contrat de services, a nommé et mandaté Nicolas Teissier, son rôle est « Module Leader ». Il est en charge des différents modules - tels que « logistique », « facturation » ou « exploitation des navires » - fournis par LARA, le système d'information de l'armateur.

« Je gère ces modules en terme d'évolutifs et de correctifs. Quand il y a un problème, nous devons qualifier le problème, voir son niveau de criticité et définir quelle solution est la plus adaptée. En fait, je suis garant de la stabilité du système d'information. Quand nous faisons des évolutions, nous devons garantir qu'elles ne vont pas impacter le système existant. Je m'assure également que tous ces travaux rentrent dans le cadre des budgets CMA associés. »

Nicolas Teissier, c'est le lien entre SII et la CMA CGM. Son rôle est également de comprendre exactement quels sont les besoins et les problématiques de la CMA et d'essayer de leur apporter une solution répondant exactement à ces besoins. C'est de l'analyse pure et beaucoup de discussions avec le métier.

En tout, plus d'une dizaine de personnes de SII interviennent sur des affaires en lien pour la CMA CGM dans l'équipe de Nicolas. Il est en interface également avec des équipes, d'architectes, de business analystes, d'intégrateurs et de testeurs qui sont localisées à Dubaï et en Inde.

LE COLLABORATEUR SII LOIN DE SES BASES, MAIS PAS TANT QUE CELA FINALEMENT ...

6 ans pour Honeywell, 3 ans sur des projets SII pour CMA, le risque pour tout collaborateur de SII sur ces missions où, pour des raisons évidentes de nécessaire proximité, il doit passer une grande partie de son temps professionnel sur site client, c'est de perdre son identité SII et ne plus savoir à terme qui reste son véritable responsable.

« C'est un des risques et il est très important de le manager, parce qu'une personne en poste sur des prestations de ce type, dans une entreprise type CMA CGM depuis plusieurs années avec peu de liens et de points de rencontre avec son employeur, peut se poser la question de savoir pour qui il travaille ! Chez SII, l'ensemble de nos prestations sont encadrées par des managers SII, seuls habilités à distribuer les taches et à contrôler. Nous avons mis en place également un certain nombre d'actions pour pallier à cela. Ainsi, régulièrement, nous organisons des déjeuners au cours desquels, avec l'ingénieur d'affaires de la CMA et moi-même, nous rencontrons 3 à 4 collaborateurs SII et nous discutons. Cela permet à chaque collaborateur d'avoir une vision de ce que font leurs collègues qu'il n'a pas forcément l'occasion de côtoyer au sein de la CMA, parce que c'est grand ! Ces déjeuners, les TIM buildings, comme les réunions d'agence que nous avons régulièrement, permettent de tisser le lien avec SII, et de toujours connaître les organisations projets ou contractuelles SII déportées chez nos Clients, pour encadrer nos prestations. »

Chargé d'affaires SII auprès de la CMA CGM, Nicolas Teissier est l'interlocuteur privilégié de tous les collaborateurs SII qui travaillent dans la grande tour marseillaise de l'armateur maritime. De plus, depuis une dizaine d'années, il est élu au comité d'entreprise avec un mandat de secrétaire.

« Cela me permet d'avoir un lien très proche avec la direction et une vision très claire de ce qui se passe à l'agence en terme de stratégie, chiffres économiques, recrutement... Donc par ce lien, d'une part, je ne sens pas esseulé, d'autre part, je relaie de l'information sur la société. »

L'APRES CMA CGM ?

Nicolas Teissier le sait, après 3 ans à la CMA CGM, Il y a de grandes chances qu'il bouge ! L'étape suivante pourrait être, soit une nouvelle mission chez un autre client, soit à l'agence d'Aix en Provence sur des projets au forfait.

« Je me vois chef de projet avec une équipe de 8/10 personnes à gérer sur des projets internationaux avec une prédominance offshore parce que c'est ce que je fais au quotidien et c'est ce qui m'intéresse ! Je suis rassuré quant à l'avenir car je sais que SII permet de répondre à ce genre d'évolution »

Ce qui est certain, c'est que Nicolas Teissier n'a pas l'intention de quitter la région. Il aimerait se rapprocher d‘Aix en Provence. Il y réside et son épouse, professeur de lettres classiques, y est en poste.